logo

AL slogan 2lignes 2b

faire un don

Les leucémies chroniques

A retenir :

† La leucémie myéloïde chronique (LMC) est caractérisée par  une production excessive et persistante dans la moelle osseuse de polynucléaires neutrophiles liée à l’apparition d’un chromosome anormal appelé « Philadelphie » La LMC peut être soit asymptomatique soit caractérisée par une altération de l’état général (fatigue, perte de poids ..).

Le diagnostic repose sur :

  • l’hémogramme qui montre une augmentation dans le sang des polynucléaires dont certains sont anormaux.
  • l'examen des chromosomes des cellules malades montre la présence du chromosome Philadelphie.
  • Un examen de biologie moléculaire, mettant en évidence le gène anormal, permet de confirmer le diagnostic.

La leucémie myéloïde chronique évolue en trois phases : une phase chronique lente, une phase d’accélération marquée par une augmentation de la proportion de polynucléaires  anormaux et une phase de transformation en leucémie aigue.

 Le traitement de la LMC repose sur l’administration de médicaments spécifiques, appelés inhibiteurs de la tyrosine kinase. Grâce à la prise de ces médicaments, le nombre de globules blancs redevient progressivement normal et le chromosome Philadelphie finit par ne plus être détecté dans la moelle osseuse. En dehors d’une surveillance tous les 3 à 6 mois par un hématologue, les personnes atteintes de leucémie myéloïde chroniques sous traitement peuvent aujourd’hui mener une vie quasiment normale.

† La leucémie lymphoïde chronique (LLC) est une maladie du sang qui se caractérise par la multiplication et l’accumulation de cellules lymphoïdes anormales  dans le sang et certains organes lymphoïdes (les ganglions, la rate et la moelle osseuse) .

La LLC est une maladie asymptomatique dans la plupart des cas. Parfois on observe des adénopathies (gonflement des ganglions) et une splénomégalie (rate augmentée de volume).

 Son diagnostic repose essentiellement sur deux examens complémentaires :

  • L’hémogramme qui montre une augmentation des lymphocytes.
  • la mise en évidence par phénotypage que cette augmentation ne concerne que des lymphocytes B

La LLC ne nécessite souvent qu’une simple surveillance. Seule une faible partie des patients nécessite un traitement dans les années qui suivent le diagnostic. 

Ce traitement repose sur une chimiothérapie et/ou des anticorps monoclonaux. 

Dans de très rares cas (résistance à la chimiothérapie, état général compatible), une allogreffe peut être envisagée.

Des complications peuvent survenir dans le cours de la maladie : des infections liées à l’immunosuppression, une anémie parfois hémolytique ou, après un temps plus ou moins long d’évolution, une évolutivité vers un lymphome.  

 Bien que d’un pronostic plutôt favorable ( l’espérance de vie des patients atteints de LLC est la même que celle de la moyenne de la population ), le suivi d’une LLC est continu, tout au long de la vie. 

 
 
ACTION LEUCEMIES
2, rue des longs près
92100 Boulogne-Billancourt
Tél. 06 10 48 12 48
 

Dans le cadre de la législation en vigueur, votre don donne lieu à une réduction d'impôt de 66% de son montant.
Un reçu fiscal vous sera adressé à cet effet.

Site Visuel IDEAS